9
Nov.

Monotype avec Martine Désilets

Atelier d'un jour, le mercredi 9 novembre 2022
De 9h à 16h30

Le monotype, n’est pas une technique de gravure à proprement parlé.

C’est une technique hybride, entre la gravure, le dessin et la peinture qui permet une seule et unique impression.

Cette technique simple et polyvalente est accessible à tous et permet la spontanéité du geste autant que la précision de celui-ci. Elle permet de réaliser toutes sortes d’impressions et une multitude d’effets visuels très riches.

L’artiste travaille sur une planche non poreuse (verre, plexiglass ou Gelli plate), directement avec de l’encre ou de la peinture acrylique en utilisant un rouleau, un pinceau ou tout autre matériel pouvant servir à laisser une trace.

Par la suite, la planche est imprimée sur du papier.

 

OBJECTIFS

Dans cet atelier d’une journée, nous réaliserons plusieurs estampes de petit format ainsi que quelques cartes de souhait.

Nous explorerons le monotype sur une planche de plexiglass et sur une Gelli plate. Nous travaillerons avec des encres à l’eau, noir et de couleur, de marque AKUA ainsi qu’avec de la peinture acrylique.

Nous explorerons plusieurs possibilités avec des outils variés (pochoir, empreintes, rouleau, pinceau, soustraction ou ajout d’encre, estompage).

Nous travaillerons également avec des éléments de la nature (fougères, feuilles et fleurs séchées).

Lieu

Centre communautaire de Magog
95, rue Merry Nord, Magog, local 200

 

Minimum de 5 participants

Maximum de 7 participants

 

Coûts

120 $ (Membre)

130 $ (Non-membre)

Matériel fourni

Encre, planche de plexiglass, Gelli plate, rouleau, élément naturel séché, pinceau, spatule, pochoirs, éponge…

Matériel nécessaire à apporter

Coût du papier et des cartes de souhait

Maximum de 20$, à apporter la journée même

 

(ce sont des suggestions, vous n’êtes pas obligés de tout apporter. Vous apportez ce que vous avez à la maison).

Pinceaux, rouleau dur en caoutchouc, petites éponges, spatules, pochoirs achetés ou fait maison, peinture acrylique, outils variés pour tracer, ciseaux,

coton-tige, linge pour essuyer, petite bouteille de spray pour mettre de l’eau,

crayon, papier recycler, tablier.


Période d’inscription:

Du 12 octobre au 26 octobre 2022

Inscriptions à venir

Biographie

BIOGRAPHIE

Née en 1963, Martine Désilets s’intéresse vivement aux arts plastiques dès son adolescence.
Elle amorce officiellement son voyage en création au cégep de Joliette en arts plastiques.
Elle poursuit son cheminement à l’Université du Québec à Montréal d’où elle obtient un
baccalauréat en arts plastiques, option gravure, en 1987.

Au cours des années qui ont suivi, elle enseigne les arts plastiques au primaire tout en
travaillant à son atelier de sérigraphie.

Elle consacre plus de vingt ans à œuvrer auprès de la petite enfance. Elle y donne, entre autres,
des formations sur la créativité et les arts plastiques. Elle intègre à son travail la réalisation de
plusieurs projets artistiques d’envergure.

En 2011, animée par un besoin incessant de retrouver le chemin de la création, Martine Désilets
suit plusieurs formations en arts d’impression et en peinture, et s’installe dans un nouvel atelier
à Montréal.
Peinture, collagraphie et monotype sont les principaux véhicules lui permettant de mettre en
forme et en lumière tout ce que la vie lui donne à apprivoiser le temps de son fabuleux voyage
en ce monde grandiose chargé de tous les questionnements.

Elle puise sans relâche dans ses racines profondes, lesquelles ne demandent que l’énergie du
geste et de l’émotion spontanée pour les voir s’effleurir.

Un monde fait de poésie feutrée, de nature et d’émotions, d’empreintes de vie et de sensations,
de questionnements universels et de réponses sommaires apprivoisées. Bref, tout un ensemble
de dualités et de lâcher-prise qui la traversent et qui l’incitent à cheminer sans cesse plus loin
sur le sentier des découvertes.

Martine Désilets a participé à des expositions collectives, à Cadaques en Espagne, à l’atelier
Circulaire à Montréal, et a réalisé une exposition solo à la Galerie Tilmant à Saint-Sauveur, qui la
représente.